Comunauté de paroisses du pays de Dabo

Un chrétien n’est pas chrétien tout seul, il fait partie d’une paroisse, de l’église. Une paroisse ne peut plus vivre repliée sur elle-même, sinon elle risque de dépérir, tôt ou tard, faute de prêtre pour la desservir et tout simplement “faute de combattants” (plus assez de pratiquants pour que ce soit une vraie communauté).

N‘hésitons pas à nous regrouper lors des grandes manifestations communes (quelques-unes sont citées plus loin).

  • Que les chorales se réunissent, s’épaulent, se renforcent !
  • Que les paroissiens s’entraident dans les déplacements !
  • Devenons des constructeurs de l’avenir.

Le dessin de la page de couverture de notre programme paroissial, reprend la partie supérieure de la stèle de saint Léon qui se trouve dans l’entrée de l’église de La Hoube.

A la suite du pape saint Léon IX, nous aspirons à l’unité du monde et de l’église au milieu des peurs qui sont les nôtres aujourd’hui. En bas, de gauche à droite : cancer, guerres (épée), famines et surproductions (épi de blé), sida.

En haut, l’unité des hommes dans la Trinité de Dieu (triangle au sommet de la stèle) est représentée par les totems des quatre villages de la commune réconciliés (truie : Schaeferhof ; chevrette : Hellert ; renard : Dabo ; lapin : La Hoube). Le lion guerrier et dominateur des comtes de Dabo (le pouvoir) est apprivoisée puisqu’un enfant joue sur son dos (d’après le texte du prophète Isaïe, chapitre 11, versets 1 à 9 : arbre de Jessé et présentation paradisiaque de la nature).

Depuis sa mise en place en l’an 2000, la communauté de paroisses saint Léon IX, en plus des quatre localités qui forment Dabo, inclut aussi la commune de Haselbourg.